Une nouvelle vie, mais pourquoi?


vie de famille / jeudi, novembre 1st, 2018

Ne vous êtes vous jamais réveillés, en ayant pour première pensée, le bilan de votre vie, vie de famille, vie de couple, travail ? et bien moi, depuis un moment déjà, cela faisait parti de mon quotidien, au moment du réveil et parfois même du coucher.

pourquoi ? aucune idée, mais c’était bien là! je mettais des heures maintenant le soir à m’endormir, je pensais même à la mort, peut-être parce que j’avais perdu un membre de ma famille, tout juste âgé de 20 ans.

J’avais donc commencé à en parler avec mon. épouse, même si je ne savais pas comment elle prendrait la chose: « Oui, je ne lui donne pas assez d’amour, il n’est pas heureux, il a peut être quelqu’un d’autre en tête!!! »

Non rien de tout cela! j’étais juste arrivé a saturation! Suite à un accident de travail, et en plus de cela, j’avais souvent entendu, qu’arrivé a la trentaine, nous faisions le bilan de notre vie, sur tous les sujets: amour, famille, travail, victoire, échec, etc…

J’ai oublié de me présenter, dans tout cela! je m’appelle donc Sam, j’ai 34 ans, je bosse dans le milieu hospitalier (depuis trop longtemps).

Ma femme Priscillia à 33ans, c’est une magnifique personne, que j’ai eu la chance de rencontré à l’adolescence.

Pleine de qualités et avec un grand coeur! voila peut-être pourquoi elle à choisi d’être infirmière libérale, et depuis peu également naturopathe.

Nous avons deux merveilleux garçons de 7 ans et 3 ans, en pleine forme!!! le plus grand à très vite été diagnostiqué  « zèbre » pour les plus connaisseurs.

voila pour la petite parenthèse…

Revenons en à mes pensées, je me demandais si il n’étais pas temps pour moi, et même pour notre foyer, de passer à autre chose, peut être une autre ville, un autre pays, avec des nouveaux jobs?

Attention! je ne dis pas cela, car nous payons de plus en plus d’impôts en France, je dis peut être cela, car lorsque je rencontre des personnes étrangères, et bien, je suis subjugué par leurs cotés détendu, leurs naturel, la Joie de vivre qu’ils ont.

Bref! il fallait vraiment aller voir en famille, nos voisins européens.

Nous avons donc étudiés plusieurs moyens de découvrir se beau projet, avec les enfants, mais aussi avec nos boulots et notre maison, mais surtout comment financer tout cela.

Car tout le monde sait très bien, que tout coute cher dans la vie! et pouvoir payer ses factures, nécessite de continuer à travailler.

Quant à moi, je ne voulais pas faire juste un voyage d’un mois, je voulais vraiment profiter en famille, des merveilleux paysages qui nous entourent, en France mais aussi dans les pays alentours.

Et pourquoi pas l’Europe toute entière? oui soyons fous, prenons une année et plus si affinité, tout ce fait aujourd’hui à distance, le travail, l’école, les courses, les formations…

Nous avons réussi à nous mettre d’accord, surtout lorsque nous avons pu réalisé que cela était possible, grâce à internet, nous avons vu que des familles, c’était déjà mise à vivre de leurs rêves, en étant sur les routes, en voitures, van, camping-car, et même pour les plus aventuriers, avec juste leurs sacs à dos.

Bon maintenant parlons encore une dernière fois d’argent! car oui les projets, les rêves, c’est jolie, mais aujourd’hui, sans argent, nous ne pouvons pas aller très loin!!!

Nous avons fait construire une maison il y à quelques années, une maison pleine de bon souvenir, car mon beau père à beaucoup contribué à ce merveilleux projet, et il nous à quitté il y a peu, une perte douloureuse pour les enfants et moi, mais encore plus pour ma femme, qui n’était pas que sa fille, mais également son infirmière depuis 4 ans déjà.

C’est donc un peu difficile pour ma chérie, de se dire que nous n’habiterons plus dans cette maison un jour.

Pour notre merveilleuse aventure, il nous fallait donc dans un premier temps, faire un grand tri, car nous sommes 4 et la maison fait presque 100m carré.

Nous avons réussi à accumuler beaucoup de choses, pourtant nous ne nous considérons pas comme des personnes sur-consommatrices ou matérialistes, bon même si c’est vrai qu’avant j’adorais changer de téléphone chaque année (petit clin d’oeil à la pomme), maintenant je me soigne, j’ai le même smartphone depuis bientôt 3 ans (record personnel), j’ai eu également 6 voitures en 8ans.

Depuis je vais mieux grâce à ma femme, qui n’est pas du tout porté sur tout cela, j’ai enfin compris, que toutes ces choses n’étaient qu’éphémère et qu’à force de consommer, je n’étais même plus satisfait de ce que j’avais!

Maintenant que nous avons fait le tri, qui n’est pas encore fini, vendu déjà beaucoup d’objets et meubles, j’arrive un peu plus à faire le vide dans ma tête, je profite vraiment des quelques objets qu’il me reste, des objets qui ont une vrai utilité. même pour les vêtements, j’avais une dizaine de vestes, de pantalons, bonnets, écharpes, etc…

Nous avons donc réussi à faire le tri, même si il reste encore quelques bricoles par ci par la, ( d’ailleurs si un jour vous décider de vous rapprocher du minimalisme, vous vous sentirez mieux et l’esprit plus léger, mais aussi que le ménage est beaucoup plus facile et rapide à faire dans votre foyer ).

En ce qui concerne le travail, j’ai la chance d’être dans la fonction publique et donc de pouvoir prendre une année sabbatique, et même de renouveler cela sur plusieurs années.

Ma femme à pour projet de quitter son cabinet infirmier, et de se lancer uniquement dans la naturopathie.

Pour ce qui est de l’école et des enfants, ils sont encore jeunes, mais nous devrons leurs faire quitter l’école et faire cours à domicile ou dans les lieux ou nous vivrons (quel meilleur moyen d’apprendre que de le faire en s’amusant, en étant dans les pays qui font parti de l’histoire que nous étudions à l’école …?).

En tout cas, le projet à été également validé par les enfants, ils sont plus que contents de vivre une aventure aussi grande.

Je ne vous cache pas que même pour nous, c’est un soulagement, car l’école publique n’est pas encore adapté aux enfants HP, nous avons du souvent nous battre pour nous faire entendre, mais surtout que lui soit entendu par le corps enseignant, qui n’est malheureusement pas formé à tout cela.

 

Je vous avait dit que nous avions fait nos calculs, mis nos projets sur papier pour voir ce que nous pouvions faire, pour pouvoir réellement mettre en place « une aventure aussi folle », et bien l’idée était donc trouvée:

Vivre en camping car…

Pourquoi? car vivre en van était pour nous trop petit, je pense que c’est plus adapté a un couple, ou une personne seule, je ne critique pas les autres, mais c’est mon avis perso!

et pour les autres moyens et bien, rien qui ne nous convienne.

Bien sur un Camping-car à un coût! le seul moyen de pouvoir en acquérir un, était de vendre la maison et donc de récupérer la petite plus-value de notre bien.

Nous avons donc par la suite fait avec les enfants le salon du véhicules de loisir 2018 de Lyon au mois d’octobre, où nous avons rencontré Pascal et Ewa, des gens vraiment agréables et attachants que nous suivons scrupuleusement sur le net (Nomade into the wild) nous avons aussi rencontré et presque en même temps les youtubeurs: Cyril et Hedi (de Campingcar 69) deux gars vraiment sympas et drôles, et qui ne vous force pas la main pour vous vendre le véhicule le plus cher du salon, bref les mêmes que dans leurs vidéos.

C’était donc peut être comme un signe du destin, car nous parlions de peut être vivre en camping car, et nous étions donc à la recherche d’information sur les véhicules de loisir et nous avons rencontrés des youtubeurs, que nous avions l’impression de connaitre depuis longtemps!

Nous avons également pour projet une chaine youtube pour partager nos expériences, car quoi de plus drôle que de filmer une aussi grande aventure !

Avant même tout cela, nous avons créer un blog il y a presque une année, mais avec nos emplois du temps nous n’avons pas eu le temps de l’alimenter, mais promis, ce ne sera plus le cas maintenant.

maintenant nous nous projetons un peu plus vers l’année prochaine, car la période est trouvée. Ce sera donc à la fin de l’année scolaire que nous prendrons la route.

la première destination est en France bien sur, cela fait très longtemps que nous souhaitons découvrir la Bretagne. Pour les autres destinations nous verrons au moment voulu, c’est cela qui est cool dans la vie nomade.

Pour ce qui est des finances, nous ne savons pas encore, mais je pense pouvoir me débrouiller en trouvant des petits jobs sur place, j’ai plus jeune effectuer pas mal de jobs qui peuvent me servir dans se projet.

Je suis d’ailleurs en pleine reconversion professionnel, dans l’informatique, peut être que nous pourrons vivre de ça.

A votre avis, projet totalement irresponsable que de partir avant même d’avoir un job ou une entrée d’argent sur ?

 

En tout cas, voila, à travers ces quelques lignes, vous connaissez notre projet, et surtout ce qui nous attend, pour ma part, l’aventure ne me fait absolument pas peur! surement dû au fait que j’ai tellement déménagé pendant mon enfance, que je ne saurai vous dire d’où je viens. Même si j’ai passé la plus grosse partie de ma vie à Marseille.

Enfin, rassurez vous, il y aura encore plein d’articles sur l’avant, pendant, et après, de notre belle aventure en famille.

Pour l’instant personne ne connait dans notre entourage le projet, ils l’apprendrons bien vite, en lisant ces lignes…

 

à bientôt…

 

 

Le sens de la vie est de trouver votre don, le but de la vie est de le partager

Shakespeare.

 

 

SAM

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.